Tour à bois : le guide d’achat complet pour 2019

Logo tour à bois

Quel tour à bois acheter pour débuter... ​Quel type de tour privilégier... Quel est le prix d'un tour à bois... Besoin de conseil avant l'achat ?

Nous allons faire le tour de la question dans cet article.

Si vous souhaitez vous équiper ​mais que vous démarrez ​le tournage sur bois, cette première étape peut sembler un vrai défi.

Ce guide vous propose de faire le tour des points essentiels ​à connaitre avant de s'équiper d'un tour à bois et d'outils adaptés.

Il vous permettra de choisir un tour à bois qui correspond à vos envies et à votre budget et de très vite pratiquer le tournage sur bois pour immédiatement en tirer une grande satisfaction.

Tournage sur bois

​Types de tours à bois

Le tournage sur bois est un art du geste centenaire permet la création de multiples pièces.

Leur taille varie du stylo ou du moulin à poivre au pied de table ou au balustre d'escaliers.

Bien sûr, ces objets ne nécessitent pas le même type de tours. En fonction de l'usage, il vous faudra choisir entre un petit tours d'établi et un tour d'atelier.

Les tours à bois se déclinent en deux types :

tours à bois ancien

Les tours d'établi

Également appelés tours d'appoints, sont simplement des petits modèles de tours. Ils sont idéaux pour se faire la main ou pour les petits budgets.

Ils sont généralement en acier ou en tôle, avec éventuellement une table en fonte d'acier rectifiée dans le milieu de gamme.

Comptez entre 200 et 400 euros pour des mini tours à bois, ​500 à 700 euros pour un très bon tour d'établi, et même jusqu'à 1 000 euros (voir plus) pour ​des tours d'établi professionnels.

Voici un comparatif de quatre tours à bois d'établi à vendre parmi les meilleurs disponibles sur le site ManoMano.fr (matériel de bricolage sur internet). Le prix de ces tours ne dépasse pas 500 euros.

Ce comparatif de tours à bois présente les caractéristiques principales de chaque tour (​page détaillée) :

Modèle

Moteur

Poids

Note

Informations

580 W

6 vitesses

42 kg

400 W

4 vitesses

36 kg

370 W

5 vitesses

38 kg

250 W

Variateur manuel

20 kg

Ils diffèrent également des tours à bois professionnel par la longueur entre pointes ​limitée (bien qu'il ​soit généralement possible ​d'ajouter une rallonge) et les vibrations générées peuvent brider la précision ​du travail, selon le modèle.

Néanmoins, ils ont ​l'avantage majeur de peser moins de ​quarante kilos et ainsi de pouvoir s'intégrer facilement dans un petit atelier.

Les tours d'atelier

Les tours d'atelier sont des tours très polyvalents et dont le piétement (voir plus bas) et la table en fonte renforcée garantissent une extrême solidité et surtout une quasi absence de vibrations.

Bien sûr, ils permettent de tourner des pièces plus volumineuses que les petits tours à bois à l'entre pointe limité.

Ils ont l'inconvénient d'être eux-mêmes plus imposants (certains tours pèsent plus de 600 kilos) et plus chers : à partir de 500 euros, et ​souvent entre 800 et 1 200 euros.

On peut en trouver jusqu'à plus de 2 000 euros et même bien au delà de 5 000 euros pour des tours polyvalents de plusieurs chevaux destinés aux professionnels du tournage sur bois.

Le comparatif de tours à bois suivant présente ​trois tours d'atelier abordables​ sur ManoMano.fr :

Modèle

Moteur

Poids

Note

Informations

760 W

10 vitesses

97 kg

450 W

10 vitesses

80 kg

550 W

Jusqu'à 2100 tours/min sans palier

70,5 kg

​Si vous souhaitez pratiquer le tournage sur bois, il est essentiel que vous disposiez d'un tour conçu spécifiquement pour travailler le bois.

Les efforts de coupe et les vitesses de rotation étant très différentes, tourner du bois sur un tour à métaux par exemple peut s'avérer extrêmement dangereux.

De la même façon, votre tour à bois ne doit en aucun cas servir à tourner autre chose que du bois.

Accessoires et outils

Quelques outils (destinés au tournage lui-même, à l'affutage ou à la sécurité) sont évidemment nécessaires.

Pensez à les prévoir dans votre budget.

Il existe des coffrets réunissant les ciseaux indispensables, et même des ensembles destinés à un usage de loisir dans lesquels tout est inclus (tour et outils).

Pour débuter sur un tour à bois, il vous faudra au minimum :

  • check
    ​trois gouges (à dégrossir, à profiler, à creuser)
  • check
    ​un bédane
  • check
    ​un racloir​, tronquoir ou grain d'orge

Les coffrets contiennent toujours au moins ces cinq outils.

Les gouges doivent être spécifiquement conçues pour le tournage sur bois.

En effet, elles diffèrent des ciseaux à bois des ébénistes ou des gouges de sculpteurs par leur constitution, qui détermine leur usage.

L'affûtage régulier des outils est indispensable. Pour cela, ​vous aurez besoin :

  • check
    ​un touret doté d’une meule au corindon (minéral extrêmement dur)
  • check
    ​quelques pierres à aiguiser

En fonction des pièces tournées, un mandrin peut être utile.

C'est un outil de maintien qui permet de tourner des choses qui nécessitent d'être tenues d'un seul côté, c'est-à-dire en travaillant ​« en l'air​ ».

mandrin

​Un mandrin

En tant que débutant, vous ne devriez pas ​commencer en utilisant cet outil.

​La technique du tournage « en l'air​ » est plus compliquée à maîtriser que le tournage entre pointes.

Mais elle permet de décupler les possibilités et de réaliser par exemple des assiettes ou des vases.

Il existe d'autres solutions de maintien (le plateau, la queue-de-cochon, l'empreinte ou encore le gobelet) mais le mandrin est la solution la plus moderne et la plus efficace.

Il est composé de mors (un mandrin à quatre mors est réputé très efficace) qui se rapprochent ou s'éloignent pour maintenir la pièce.

Pour tourner des longues pièces, une lunette peut servir pour permettre un maintien intermédiaire et éviter tout incident.

Enfin, des lunettes de protection et des gants sont impératifs pour travailler en toute sécurité. Éventuellement et en fonction du bruit du tour, un casque anti-bruit peut aussi s'avérer utile.

Composition d'un tour à bois

Le bâti ou piètement

Il supporte le tour. C'est sa constitution qui va déterminer sa stabilité.

La bâti des tours d'établi est fait d'acier ou de tôle et celui des tours d'atelier est fait de fonte et dispose donc d'une bien meilleure assise.

Il est possible de l'alourdir si ses vibrations lors du premier dégrossissage d'une pièce sont trop importantes.

Le banc

C'est la partie sur laquelle coulissent la poupée mobile et le porte-outils via une rainure dans son milieu.

Il assure également la rigidité du tour à bois.

La poupée fixe

C'est un simple axe fileté entraîné par le moteur. Grâce au filetage, on fixe les accessoires de maintien tels que le mandrin.

C'est du côté de la poupée fixe qu'on réalise les pièces « en l'air » comme des coupes ou des boîtes.

La poupée mobile

Elle est située à l'opposé de la poupée fixe avec laquelle elle est parfaitement alignée.

Elle sert à bloquer la pièce sur le tour, après quoi un volant vient l'ajuster.

Le pointe qui la compose (la contre-pointe) est en rotation libre et est interchangeable. Sur les tours d'établi, il est possible de l'enlever pour permettre le travail "en l'air".

Le moteur

Il est situé du côté de la poupée fixe, sur son bloc.

Son rôle est d'entraîner le nez de broche (le filetage de la poupée fixe) à l'aide d'une courroie.

Il peut être couplé avec un variateur afin d'avoir la possibilité de moduler la vitesse de tournage.

Le porte-outils

Il peut être de formes diverses en fonction du travail à effectuer.

Réglable en hauteur et latéralement, il coulisse sur le banc et permet de bien orienter l’outil devant la pièce.

Éléments à prendre en compte

​​La longueur entre pointes

C'est l'un des éléments les plus importants. La longueur entre pointes est exprimée en millimètres. Elle indique la longueur maximale entre les deux pointes (la griffe d'entraînement et la contre-pointe) entre lesquelles on fixe le morceau de bois à tourner.

En fonction de vos besoins, cet entre pointes peut aller de 320 mm jusqu'à 1 270 mm (il existe des rallonges amenant jusqu'à 2 500 mm de longueur pour les travaux les plus imposants). Pour avoir une idée, 750 mm est suffisant pour réaliser des pieds de table.

La hauteur au dessus du banc

​​La hauteur disponible entre le banc et les pointes définit la largeur maximale des pièces que l'on pourra tourner. Une hauteur de 400 mm est un bon compromis.

La puissance du moteur

Elle peut aller de 250 W pour les plus petits tours d'établi jusqu'à 2 250 W (ce qui est bien supérieur à vos besoins). Entre 300 et 500 W suffit généralement pour commencer, mais il vous faudra faire attention au type de bois utilisé.

Disposer de la possibilité d'inverser le sens de rotation permet de faciliter grandement les travaux de ponçage.

Le tour à bois peut compter jusqu'à 10 vitesses. Il est préférable d'en disposer de 6 minimum pour suffisamment de polyvalence.

Les éléments annexes

  • check
    ​le poids (qui dépend surtout du matériau du banc, en fonte d’acier ou en profilé aluminium)
  • check
    l'encombrement (qui déterminera avec le poids l'inertie du tour et donc les vibrations)
  • check
    ​le prix (sachant que certains outils peuvent constituer une part importante du budget total)

Vous pouvez éventuellement tenir compte du type de filetage du nez de broche. C'est sur le filetage que vous allez fixer éventuellement des accessoires.

Pour information, le standard européen est un filetage de 33 mm avec un pas de 3,5 mm (M33 x 3,5 mm, norme de référence DIN800).

D'autres types de filetage plus petits peuvent être encore trouvés : 18 x 2,5 mm, 20 x 1 mm ou encore 30 x 3,5 mm pour les principaux.

Cependant, le choix d'une marque de tour à bois au standard européen vous permettra de trouver de quoi vous équiper plus facilement et pour moins cher.

Plusieurs autres paramètres peuvent être également pris en compte pour améliorer le confort et la polyvalence de votre tour à bois.

Par exemple : le mode de changement et la gamme des vitesses d’entraînement, la hauteur du piètement, la forme du porte-outil, la possibilité de faire pivoter la poupée fixe pour faciliter le tournage en l'air, etc.

Cependant, pour débuter ou pour le loisir, ces éléments ne sont pas ​essentiels.

​Précautions

​Les tours très bas de gamme ou les outils de type « adaptations perceuse » sont des modèles à éviter. Pas besoin d'investir 2 000 euros pour commencer à se faire plaisir, mais fuyez ces tours à bois dont vous ne tirerez ​pas grand chose.

Si vous n'avez vraiment pas de quoi investir et que vous êtes un peu bricoleur, ​tentez plutôt d'en fabriquer un !

Comme on l'a vu plus haut, vous devez choisir un type de tour à bois en phase avec vos besoins. D'abord ​le type, puis le modèle en fonction de la longueur de vos pièces, ​la puissance, l'endurance du moteur et enfin la stabilité du tour.

Mais n'oubliez pas : dans le doute, ne vous limitez pas dans votre nouvelle passion dès le début et préférez un modèle relativement performant.

>